On n'a rien vu venir : roman à 7 voix. - Alice Editions. - (Deuzio). - 112 p. 12 €

rien vu venir

Dans sa préface , Stéphane Hessel encourage les jeunes à lire ce livre , à dire non à ce qui ne leur semble pas juste, dès maintenant, et les incite à s'engager . L'histoire de ce roman commence un soir d'élections, remportées par le Parti de la Liberté. Un parti pour lequel les gens ont voté, dans l'aveuglement le plus total, parce qu'ils espéraient une vie meilleure. Un parti qui leur impose tout de suite des règles de vie austères et racistes. La couleur de la peau est déclinée en 7 nuances, du blanc, la bonne couleur des gens du Parti, au noir , couleur "inacceptable". On doit travailler "utile", plus question de théâtre ou de cirques. Les gens en situation de handicap sont regroupés, le Parti de la Liberté verrouille tout et supprime l'originalité. Alors les gens qui n'ont "rien vu venir" entrent en Résistance, le plus souvent en partant.

Ce roman a 7 voix est raconté par 7 auteurs différents; les protagonistes sont des adolescents qui se connaissent , ils sont dans la même classe. Ils ne comprennent pas que leurs parents aient élu ce parti, ils s'étonnent sur la façon dont les adultes se sont fait manipuler. Certains vont cependant admirer leurs parents dans leur résistance, être fiers d'eux , les soutenir, qu'ils aient décidé de partir ou de reprendre clandestinement des activités. D'autres auront du mal à accepter que leurs parents adhérent au Parti.

C'est un livre trés utile, il peut aider les jeunes à comprendre , sans dogmatisme, ce qui pourrait arriver si l'on n'est pas vigilant... A partir de 12 ans

Annie B. Bibliothèque Auxerre