01 novembre 2013

va-t-en guerre

DEDIEU. – Va-t-en-guerre. – Seuil Jeunesse. – ISBN 978-2-02-108464-1 : 16 €.

Album

 

vatenguerre2013

« Il était une fois un roi qui ne pensait qu'à faire la guerre ».

Mais voilà : le roi n'a pas d'ennemi. Il a beau chercher la bagarre dans tout le pays, envoyer une lettre d'insultes et de gros mots à son voisin, payer une armée de mercenaires pour attaquer son royaume...personne ne veut livrer combat ! Alors il se résout à s'envoyer à lui-même une déclaration de guerre et partage son armée en assaillants et défenseurs de son royaume. S'ensuivent des années d'une guerre sans merci au cours desquelles le roi est enfin heureux. Mais l'histoire finira très mal...

Les illustrations noires sur fond blanc réveillées par le jaune de la couronne du roi et le rouge du sang versé servent magistralement cette courte histoire féroce et drôle. Une critique acerbe de la bêtise humaine, de la violence et du pouvoir.

Hélène Bouju Documentaliste Collège Ancy le Franc

 

Posté par colalg à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


23 novembre 2012

Les (vraies) histoires de l'art

Sylvain Coissard  / Alexis Lemoine. -  Les (vraies !) histoires de l’art. – Palette, 2012. – ISBN 9782358320856 : 12,95 €

 

 

histoire de l'art

Pas de texte dans ce court album mais une vingtaine de chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art. A travers des strips en trois cases, les auteurs ont imaginé deux scènes précédant le tableau célèbre. Et l’on comprend pourquoi la chambre de Van Gogh est si bien rangée, pourquoi le Duc d’Urbin de Piero de la Francesca nous est présenté de profil, pourquoi la femme dans l’Absinthe de Degas est si déprimée, etc. On sourit et on rit en feuilletant cet album. Il fait partie de la sélection 2013 d’1, 2,3 albums !

A découvrir d’urgence.

Hélène CDI Ancy le Franc

Posté par colalg à 19:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 avril 2012

Le maître des estampes

Dedieu. - Le maître des estampes. - Seuil jeunesse, 2011. - ISBN 9782021031959 : 16€

Le maître des estampesAvec cet album, Dedieu, auteur et illustrateur, nous livre une réflexion sur les relations entre l'art et le pouvoir, le temps et l'argent.

Dans la province prospère du Siam, un riche mandarin commande une estampe à un grand maître. Ce dernier accepte de réaliser l’œuvre, mais sous conditions : le seigneur doit verser d'avance la moitié de la somme de cinq mille yens et il devra attendre six mois. Le marché est conclu. Le temps passe et le seigneur s'impatiente. Lorsque le jour de la livraison arrive enfin, le maître se présente chez le mandarin. Il déroule un rouleau de papier de riz et d'un geste sûr et maîtrisé, dessine un écureuil descendant d'une branche de bambou. C'est un chef d’œuvre. Mais le seigneur laisse éclater sa colère : il refuse de payer le solde pour un dessin exécuté en quelques minutes. Le maître lui montre alors les centaines d'esquisses réalisées pour parvenir à la maîtrise du geste parfait. « Le maître dit : « Ce que vous avez pris pour du dilettantisme, c'était la période pendant laquelle j'observais la vie et les mœurs des écureuils. Ce que vous preniez pour un délai déraisonnable n'était que le temps nécessaire à la maîtrise du geste, au choix du papier, au dosage de l'encre et à la recherche du pinceau le plus apte à reproduire le pelage du rongeur ainsi que la texture de la feuille de bambou. Le salaire que je vous ai demandé paie tout juste ma ration de riz quotidienne ».

Les protagonistes sont croqués sous la forme d'un cochon et d'un chien. L'économie des couleurs et les illustrations très épurées servent l'esprit de philosophie zen qui imprègne ce conte superbe.

Hélène B CDI Ancy le Franc

Posté par colalg à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 mars 2012

Les arbres pleurent aussi

Cohen-Janca (Irène). – Les arbres pleurent aussi. – Rouergue. – 40p. – 14 euros

Les arbres pleurent aussiAmsterdam, 1942. Dans le jardin de la maison 263, Canal de l’Empereur, un marronnier voit une famille entrer dans l’annexe du bâtiment. Sur leur manteau est cousue une étoile jaune. Dès lors il va observer la vie clandestine d’une jeune juive, Anne Frank. Cachée dans un grenier avec les siens, la jeune fille le voit depuis sa lucarne et elle l’évoque à plusieurs reprises dans son journal intime. Aujourd’hui centenaire et sur le point d’être abattu, le vieil arbre malade nous livre sa version de l’histoire. « J’ai donné à une petite fille de treize ans, captive comme un oiseau en cage, un peu d’espoir et de beauté. A elle qui, dans sa cachette, rêvait de sentir sur son visage l’air glacé, la chaleur du soleil et la morsure du vent, j’ai donné par mes métamorphoses le spectacle des saisons (…) En me voyant refleurir, sûrement songeait-elle à l’avenir. A la vie qu’elle construirait, à la place qu’elle se ferait dans le monde. Par la moisson de mes fleurs et de mes feuilles, par la force de mes bourgeons, je lui apportais la confiance ». Symbole de vie, de liberté et d’espoir pour Anne, le marronnier assistera impuissant à un dénouement tragique.

Les illustrations en crayonné gris sur des pages couleur crème confèrent un charme suranné à l’ensemble. Les tons gris, beige et brun sont rehaussés de taches de couleur, jaune rouge et noir évoquant avec une sobre efficacité la noirceur et la cruauté de cette période sombre de l’histoire.

Un album superbe, tant au niveau graphique que littéraire.

Hélène B.

Posté par colalg à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :