12 mai 2015

Yankov

HAUSFATER, Rachel. - Yankov. - Thierry Magnier 2014

R HAU

Guerre - rescapé - camp de concentration

urlYankov, enfant rescapé des camps, nous livre ses secrets. Il est le seul survivant de sa famille. Yankov n'est plus qu'un numéro, voilà si longtemps qu'il n'a pas entendu prononcé son nom !!! Comment redevenir humain après l'enfer !! A sa libération, avec d'autres orphelins juifs, ils sont envoyés dans un château. Le voilà libre mais incapable de vivre en collectivité. A l'école du village, comme au château, c'est une catastrophe, Il se bat, vole, c'est un véritable bandit. Et cette nouvelle directrice qui lui rappelle tous les jours l'absence de sa maman, pourquoi lui faire confiance ? Les débuts sont difficiles, sa colère va bien finir par s’apaiser .A force de patience et de dévouement, la directrice va réussir, petit à petit, à l'apprivoiser.
Récit poignant et tellement bien écrit.

Marion Lallemand

Posté par colalg à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


03 juillet 2012

Le Garçon en pyjama rayé

Boyne, John. - Le garçon en pyjama rayé. -  Gallimard, Folio junior. - 2006. - ISBN :  978-2070612987 : 6,30 €

Le garçon en pyjama rayé

Berlin,1942. Bruno mène une vie heureuse dans la belle et grande maison familiale avec Père, Mère et Gretel, sa grande sœur de 12 ans. Mais la famille doit déménager pour s'installer à Hoche Vite car Père vient d'y être nommé par le Fourreur. La perspective de quitter son quartier, ses grand-parents ainsi que Karl, Daniel et Martin, ses «trois meilleurs amis pour la vie», le rend très malheureux. Et il a du mal à se faire à la nouvelle maison, triste et isolée. Par la fenêtre il découvre qu'au-delà du jardin se trouve une très haute clôture jalonnée de piquets de bois, coiffée de rouleaux de fil de fer barbelé emmêlés en spirale et hérissés de piquants acérés. De l'autre côté de cette barrière il voit des baraquements et des nuages de fumée qui s'étirent au loin dans le ciel. Et puis des gens par centaines, des petits et des grands garçons, des pères, des grand-pères, des oncles, tous vêtus d'un pyjama gris rayé et d'un bonnet assorti. Bruno veut devenir explorateur lorsqu'il sera grand. Bravant alors l'interdiction paternelle, il s'éloigne de la maison et s'aventure le long de la clôture. Il va faire la connaissance de Schmuel, un garçon de son âge. Au fil de leurs rencontres une belle amitié se noue entre les deux enfants. Un jour Bruno va vouloir aider son ami.

Bruno est confronté à un monde qu'il ne comprend pas.  Le regard d'enfant naïf et candide qu'il porte sur les choses et les événements souligne l'absurdité de la guerre et l'horreur du génocide. Un roman fort et bouleversant.

Hélène B. Collègé Ancy le Franc

Posté par colalg à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 janvier 2012

Je m'appelle Marie

SAGLIER (Jacques). - Je m'appelle Marie. - Gallimard (Coll, Scripto). - 301 p. -11 €
seconde guerre mondiale – déportation - témoignage
1213789-gfL'auteur s'est inspiré d'une histoire vraie, celle de sa famille, pour écrire ce roman à la façon d'un journal, où Marie (sa tante) raconte sa vie entre Février 1943 et Février 1944. La vie de sa famille heureuse et unie bascule parce que le père de Marie est juif. Toute la famille est arrêtée et emprisonnée à Marseille, puis au camp de Drancy, ensuite dans un entrepôt à Paris, le Lévitan, avant d'être déportés à Pitchipoi, d'où ils ne reviendront pas. Marie raconte le quotidien dans tous ces endroits, l'horreur de la promiscuité, de la faim, des humiliations subies. Elle ne comprend pas, malgré ses 17 ans, l'acharnement des allemands contre les juifs, elle qui est juive sans être jamais allée dans une synagogue et qui ne se sent pas du tout concernée par cette guerre. La colère de Marie, son désespoir, sa peur nous touchent profondément. Il y a malgré tout l'espoir que les autorités reconnaissent que la famille est « non déportable » puisque la mère de Marie n'est pas complètement juive. Pour prouver cela, il faut beaucoup de temps, de patience, d'ingéniosité et d'argent. Mais toute l'énergie, toute la solidarité de sa famille ne pourront rien contre la bêtise humaine.
L'auteur est entré avec beaucoup de tact dans la vie de sa tante et son récit, très émouvant, est émaillé de documents authentiques qui lui donnent un éclairage encore plus réel. A partir de 13 ans.

Annie B.

Posté par colalg à 06:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 janvier 2010

Mon amie, Sophie Scholl

Du BOUCHET, Paule. - Mon amie, Sophie Scholl. - Gallimard, 2009. - (Scripto). -139 p.
3ème Resistance - Guerre mondiale 1939-1945 - Nazisme - Amitié

9782070625031FSSophie Sholl avait rejoint son frère dans un mouvement de résistance de jeunes allemands contre le nazisme : "La rose blanche". Refusant les doctrines contre les juifs et luttant contre l'inutilité de la guerre, ils fabriquaient et distribuaient clandestinement des tracts dans tout le pays. Sophie et son frère, arrêtés par la Gestapo furent décapités le 22 février 1943 à l'âge de 22 ans.
Pour écrire cette histoire, Paule Du Bouchet à inventé Elisa, l'amie de Sophie, qui n'a pas le courage de s'investir mais qui à travers son journal va témoigner en faveur de cette jeunesse allemande qui avait eu le courage de ne pas suivre aveuglement leur Furher.
Écriture très digne qui va droit au cœur.
A recommander à nos élèves

Danièle B.

Posté par colalg à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,