04 février 2016

la boite magique d'Houdini

SELZNICK, Brian. - La boite magique d'Houdini. - Bayard Jeunesse, 2016

Magie

La boîte magique d'Houdini par SelznickPartons à la découverte du célèbre magicien Houdini à travers les yeux de Victor. Du haut de ses 10 ans il nous fait voyager au pays des illusions. Pourra-t-il comme Houdini rester immergé 5 mille secondes dans sa baignoire ? Réussira-t-il à sortir de la malle cadenassé de sa tante ? Superbes illustrations. 6ème/5ème tous lecteurs

Marion Lallemand, documentaliste "itinérante" 89

Posté par colalg à 09:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


02 février 2016

A la poursuite de ma vie

COREY WHALEY, John. – A la poursuite de ma vie / trad. de l’anglais par Antoine Pichot. – 384 p. ; 22 cm. – ISBN 978-2-203-09727-8 : 16,50 €

anticipation – mort – ressusciter – don d’organes.

A la Poursuite de Ma Vie par John Corey WhaleyComment débuter la lecture d’un livre sur un sujet totalement improbable, ressusciter un jeune homme d’entre les morts après la greffe d’une tête cryogènée sur un corps d’un jeune accidenté. Pourtant il faut le faire car ce livre est un ode à la vie, à l’amitié et une intéressante réflexion sur les tourments de l’amour éternel. Travis Caotes se s’est condamné par une leucémie foudroyante et il accepte que sa tête soit coupée et congelée dans l’attente très utopique que l’on puisse la greffer sur le corps d’un donneur. Un quart d’heure de sommeil pour lui et il se réveille auprès de tous les gens qu’ils aiment mais qui eux on vieillit de 5 longues années. Tout est à reconstruire pour Travis, au-delà d’un roman de pure science fiction l’auteur nous propose une véritable analyse des valeurs humaines. Ainsi, l’amitié, l’affection, l’amour peuvent-ils survivre à la mort. De l’humour, des larmes, des questions, une lecture alerte qui ne laisse pas indifférent. Un récit initiatique très original en fait avec de très belles tournures. Dès la 4ème jusqu’au lycée. Pour donner une autre image de la maladie et de la mort que « Nos étoiles contraires » de John Green.

Danièle Boisson, documentaliste collège de Vermenton

Analyse parue conjointement dans la revue Inter CDI

Posté par colalg à 14:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 février 2016

Le bonheur de A à Z

JONSBERG, Barry. - Le bonheur de A à Z . - Flammarion, Tribal 2015. - 978-2-0813-0864-0 :12.50€

Résultat de recherche d'images pour Surnommée GG comme Gogolita par les élèves de sa classe, Candice Phee, atteinte d'un syndrôme qui pourrait être une forme d'autisme, assume sa différence et affirme, elle, que chacun suit un rythme particulier dans ce monde, un monde sur lequel elle porte un regard clairvoyant et malgré tout bienveillant. Son professeur de français, Miss Bamford, ayant demandé à chaque élève de faire une autobiographie en forme d'alphabet et d'écrire pour chaque lettre un paragraphe sur sa vie, Candice réalise qu'elle ne peut le faire sans parler aussi des gens qui comptent pour elle et réalise à quel point sa famille est en soufrance et se défait. Sa mère ne se remet pas de la mort de Sky, la petite soeur décédée prématurément et a développé un cancer, son père ne se relève pas d'un échec professionnel qui l'a brouillé avec son frère, devenu Riche Onche Brian. Ce dernier possède la fortune mais souffre de cette mésentente et de son isolement. Les lettres que Candice envoit à sa correspondante d'Amérique restent toujours sans réponse, son seul ami, Douglas Benson, croit venir d'une autre dimension depuis une grave chute et elle craint que son poisson rouge Ersatz ne succombe à de fausses croyances religieuses. Elle décide donc de réagir et se fixe comme objectif d'apporter à chacun sa part de bonheur pour q'il oublie quelque peu ses chagrins et retrouve sa joie de vivre.

Un joli livre, bien écrit, plein de bons sentiments. Un ton décalé qui donne au livre son humour. Lecture facile et plaisante.

Joelle Dupré, Documentaliste collège Paul Bert Auxerre

Posté par colalg à 16:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La tête ne sert pas qu'à retenir les cheveux

PENOT Pauline et PANET  Sabine. - La tête ne sert pas qu'à retenir les cheveux. - Thierry Magnier, 2015. - 978-2-36474-726-5 : 14.00 €

Résultat de recherche d'images pour L'on retrouve tous les membres de la famille Bocoum, famille française d'origine sénégalaise, qui s'est agrandie avec la naissance de la petite Amayel. Celle-ci fait bientôt l'objet de toutes les attentions, en particulier celle d'Awa, la fille aînée de la famille, qui craint qu'Amayel ne soit, comme elle, victime de l'excision par respect de la tradition. C'est en effet à l'occasion d'une visite médicale au Planning familial qu'Awa apprend qu'elle a subit cette mutilation aux conséquences désastreuses pour beaucoup de femmes, sans qu'on lui en ait jamais parlé . Elle décide dès lors de dénoncer cette pratique et aidée par un groupe de parole, de lever le silence qui pèse sur ce sujet délicat et de convaincre les femmes, à commencer par celles de sa propre famille, du bien fondé de son combat.

Un sujet délicat, traité avec pudeur et délicatesse dans un langage simple, sans détours. Un texte nuancé qui tient compte du contexte, aborde les problèmes sans a priori, bien loin des clichés et discours réducteur ou moralisateur. Une fois encore, une belle réussite de la part des auteurs, après « Le cœur n'est pas un genou que l'on peut plier ».

Joelle Dupré Documentaliste collège Paul Bert

Posté par colalg à 14:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 janvier 2016

Le vent te prendra

BRISSOT Camille. - Le vent te prendra / Camille Brissot3 - RAGEOT. In Love. ISBN 978-2-7002-4284-3. -10,50 €

Le vent te prendra par BrissotCrosswind est une ville battue par les vents, cernée par un épais brouillard d'où émergent des tours reliées entre elles par des passerelles, seules voies de communication dans cette improbable ville, avec des oiseaux appelés des fends-la bise, lorsque les éléments se déchaînent. Plus mystérieux encore que la ville sont ses habitants, en particulier Heathcliff, le propriétaire de Locke, un écrivain en mal d'inspiration venu s'installer là. Supposant que derrière ce sombre personnage se cachent nombre d'intrigues et de mystères, Locke demande à Sarah, une amie d'enfance de Heathcliff de lui en faire le récit. Heathcliff est un enfant trouvé, ramené un jour chez lui par Withens, l'homme le plus influent de la ville. Obéit-il alors au Vent mauvais qui apparut alors et devait faire nombre de victimes ? Toujours est-il que sa venue marqua le début de bien des malheurs pour sa famille et la ville. Lorsque l'amour et la haine se mêlent et que l'un l'emporte sur l'autre, cela donne des sentiments forts et un récit dans lequel s'affrontent des personnages aux caractères puissants et tranchés, le tout dans un environnement hostile que vient hanter le Vent gris, personnification d'un vent qui ne cesse de souffler sur cette ville à l'image des sentiments multiples et contraires qui traversent le coeur humain.

Si les personnages sont pleinement croqués en revanche les interruptions dans le fil de la narration, pour beaucoup dues à Locke, nuisent un peu à l'enchaînement du récit à moins que cela ne résulte d'une contrainte propre à tous les romans de cette collection qui s'inspirent d'un long roman, en l'occurrence Les Hauts de Hurlevents d'Emily Brontë pour proposer une version plus courte et adaptée à un jeune public amené à revenir vers le texte qui l'a inspiré. Si tel est le cas, le pari est néanmoins gagné.

Joelle Dupré, documentaliste collège Paul Bert Auxerre

Posté par colalg à 13:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


07 janvier 2016

Dans les branches

MAISONNEUVE Emmanuelle. - Dans les branches. - Editions Graine2

Liberté -

Dans les branches par MaisonneuveSolitaire et mal dans sa peau, plus habitué aux jeux vidéos qu'à la vie en plein air, Mo est pris de panique lorsqu'il se perd au cours d'une course d'orientation dans les bois et se rend compte qu'il est observé par une créature. Hanté par cette vision et désireux d'échapper à la présence de son "faux père", il retourne en forêt retrouver le grand type qui l'a recueilli la première fois mais au cours du périple, il se blesse grièvement en tombant au fond d'une crevasse. Nul secours à attendre si ce n'est de la créature qui rôde autour de lui. Dans quel but ? Et qu' est -elle vraiment ? Ni créature ni bête mais une fille assurément , à l'état sauvage, qui des jours durant va s'occuper de lui, le nourrir et le soigner jusqu'à ce qu'il soit retrouvé et ramené dans le monde des hommes. N'ayant rien dit de sa découverte, Mo n'a de cesse de la retrouver, de s'étonner de la facilité avec laquelle elle se fond dans la nature dont elle tire parti. A ses côtés, il perçoit tout de la fôret et en apprend plus qu'il ne lui en apprend mais il sait que les choses ne peuvent en rester là et qu'un jour prochain la présence de celle qu'il a surnommé Ailes sera découverte, les contraignant alors à des choix et de terribles décisions.

Le mythe de l'enfant sauvage revisité. Une intrigue bien menée qui ne se laisse pas voir d'emblée mais est amenée progressivement, pour le lecteur comme pour Mo, concernant l'identité et le devenir de la sauvageonne. Qui de Mo ou de l'enfant sauvage en apprend finalement le plus de l'autre ? De quel côté est la sauvagerie ? Quel choix a-t-on vraiment ? Une véritable ôde à la nature et une réflexion sur le thème de la liberté.

Joelle Dupré Documentaliste Collège Paul Bert Auxerre

Posté par colalg à 11:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 décembre 2015

Arena 13

DELANEY, Joseph. - Arena 13, tome 1. - Bayard Jeunesse, 2015. - 15 €

Distopie - Science fiction - sage

Afficher l'image d'origineVaincus par les créatures qu'ils avaient programmés, les hommes ont été repoussés jusqu'au pays de Milgard, entouré d'une infranchissable Barrière de brume delà de laquelle vivent de monstrueuses créatures, notamment Hob, un djinn qui se nourrit de sang, plonge les hommes dans d'abominables souffrances et étend son monstrueux pouvoir bien au-delà de la ville de Gindeen. Leif ne le sait que trop, lui dont la mère a été tueé par Hob et le père poussé au suicide. Le jeune homme ne vit que dans l'espoir de débarrasser les hommes de ce monstre et pour y parvenir rêve de combattre dans l'Arène 13, là où il arrive à Hob de venir défier un combattant de la Roue. Toute la ville de Gindeen vit en effet pour et autour de ces combats qui ont lieu chaque saison et mettent en scène des combattants et leurs lacres qui risquent leurs vies, suivant des scénarios et règles très codifiés.

Après un démarrage un peu plus lent et technique, on ne peut plus quitter ce livre de fantasy dont l'atsmosphère, lourde de menaces,  pleine de tension, se construit au fil des pages. Ce monde a beau être celui du futur, il n'en évoque pas moins le passé des gladiateurs dans les  arènes et fait naître une question : à quel degré de conscience peut-on être considéré comme humain et la souffrance reconnue ?

Joelle Dupré, Documentaliste collège Paul Bert Auxerre.

Posté par colalg à 12:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Circus Mirandus

BEASLEY, Cassie. - Circus Mirandus. - Auzou, 2015. - ISBN : 9782733837016 : 14 €

Cirque, Fantastique, Mort/Deuil, Amitié, Relation Grand-Parent/Enfant

Circus MirandusLe grand-père de Micah, Ephraïm Tuttle a jadis été invité au Circus Mirandus et en a gardé quantité d'histoires et de souvenirs merveilleux qu'il partage avec son petit-fils, dont il a la charge depuis la mort de ses parents. Il faut dire que le Circus Mirandus n'est pas un cirque ordinaire, il est magique et a pour tâche d'entretenir la magie dans le monde extérieur. Il n'apparaît donc qu'aux yeux des enfants qui y sont réceptifs. Ephraïm, s'etant montré particulièrement doué, a reçu en échange d'un tour, une promesse de L'Homme qui plie la Lumière, l'illusionniste le plus puissant du cirque, celle d'obtenir un miracle dans la limite de ses pouvoirs. Ce n'est qu'au terme de sa vie, qu'Ephraïm réclame son miracle, plus encore pour son petit-fils que pour lui-même, et cette demande est si inattendue que L'Homme qui plie la Lumière n'est même pas sûr de pouvoir la satisfaire. Si Micah, en compagnie de sa meilleure amie, ne rêve que de sauver son grand-père, celui-ci a un tout autre projet.

Un livre sensible pour ceux qui ont gardé une âme d'enfant et croient encore en la magie de ce qui est beau. Des portraits attachants, notamment celui du grand-père, espiègle et altruiste, qui délivre des valeurs et une belle leçon de vie à son petit-fils.

Joelle Dupré Documentaliste. Collège Paul Bert Auxerre

Posté par colalg à 12:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 novembre 2015

Même les stars aiment les sardines à l’huile

BRAMI, Maïa. – Même les stars aiment les sardines à l’huile. – De La Martinière Jeunesse, 2015. – 224 p. ; 20,5  cm. – ISBN 978-2-7324-7265-2 : 12.90 €

phénomène de star – crise d’identité – affirmation de soi. 

Couverture de l'ouvrage Même les stars aiment les sardines à l'huilePourquoi avoir donné un titre pareil à un roman qui mériterait mieux. Pourquoi pas, comme l’auteur elle-même le suggère, « L’incroyable été de Douce Blanc ». Cela éviterait que l’on hésite, comme moi,  à ouvrir ce livre ; ce qui serait bien dommage. Douce a effectivement un prénom hors du commun et difficile à porter, mais c’est une jeune fille de son temps qui a un don certain pour l’écriture et qui maitrise parfaitement l’humour et l’introspection. Lors de son stage dans une revue de presse people elle va rencontrer son idole. Le choc, entre une starlette au bord de la crise de nerfs et une fan qui pourrait être hystérique et qui se retient. Au-delà des clichés que l’on pourrait craindre, on découvre deux jeunes filles mal dans leur peau qui vont au fil des pages s’assumer, se découvrir, s’entraider. Ce livre aborde également le phénomène de fabrication de star éphémère et malléable à merci, la difficulté de s’assumer, le courage qu’il faut pour changer de vie. L’héroïne est moderne et attachante. Lecture très plaisante à partir de la 4ème.

@nalyse parue conjointement dans la revue Inter CDI. Danièle Boisson collège de Vermenton

Posté par colalg à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 octobre 2015

Diabolique dentiste

WALLIAMS, David.- Diabolique dentiste.- Albin Michel Jeunesse 2014

Afficher l'image d'origineAlfie, 12 ans, vit seul avec son père très malade. Traumatisé à l’âge de 6 ans par un arrachage de dents mémorable, il a caché depuis toutes ses lettres de rendez-vous chez le dentiste. Il est donc doté d’une dentition proche de la décomposition. Une nouvelle dentiste, Mademoiselle Ratiche, arrive en ville avec la ferme intention de soigner les dents de tous les enfants. Mais des événements étranges se produisent et Alfie redoute d’aller se faire soigner par cette femme terrifiante. En effet, celle-ci semble avoir de bien funestes projets…Mystère, mais aussi humour et tendresse se côtoient dans ce livre.

Céline Thery, Documentaliste collège de Saint Georges sur Baulche

Posté par colalg à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :