18 février 2012

Mauvaise Graine

Charpentier (Orianne). - Mauvaise graine. - Gallimard (Scripto). - 138p. - 7,50 €

Adolescence – Relation parent-enfant - maladie

mauvaiseJérémy vit à la campagne avec sa sœur et des parents aimants. Mais il n'est pas heureux. Il se trouve trop petit, insignifiant, « nul, minable ». Il se sent écrasé par sa sœur, il est envieux de ce qu'ont les autres. Parce qu'il estime que son père ouvrier n'est pas assez cultivé, il en a honte, lui qu'il admirait tant lorsqu'il était enfant. Il a « honte d'avoir honte » et finit par se détester. Depuis quelques temps ses parents ont un comportement étrange. Son père écrit des notes dans un petit carnet noir et sa mère a souvent les yeux humides. Lorsque Jérémy découvre ce qu'on lui cache, sa vie est bouleversée et il se rapproche alors de ses parents.En feuilletant des livres appartenant à son père, il découvre des passages soulignés qui deviennent pour lui comme les parties d'une longue lettre secrète, « une lettre que mon père m'aurait destinée sans le savoir ». Lui que les livres épais « dépriment » imagine alors son père en train de lire ces romans et croit « pouvoir sentir ce qu'il sentait. Et pour la première fois, je devinais tout ce qu'un livre peut contenir ». Il décide alors que sa vie, « même ma vie à moi » vaut la peine d'être vécue. Il se met à écrire en commençant par raconter ses journées, et découvre qu'il y a « des milliers de phrases possibles pour raconter une même histoire », et qu'un mot « choisi à la place d'un autre transformait un peu l'histoire elle-même ». « Quand j'ai compris cela, j'ai eu l'impression d'approcher le secret de la vie (…) Je venais de découvrir que la vie, ma vie, changeait selon les mots que je trouvais pour la décrire. Ce n'était pas une question de mensonge, c'était une question de point de vue ». Réconcilié avec lui-même, Jérémy va dès lors poser un nouveau regard sur le monde. « J'ai décidé que je n'étais pas un garçon de quinze ans parmi des grands champs vides : j'étais un garçon de quinze ans avec un ciel immense au-dessus de lui ».

Un roman tout en sensibilité sur l'évolution d'un adolescent, de sa rage et de son mal être intérieurs à la maturité et l'acceptation sereine de lui-même et du monde qui l'entoure.

Hélène B. CDI Ancy le Franc

Posté par colalg à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


02 août 2009

Peindre le vent

 RYAN, Pan Munoz. – Peindre le vent. – Actes sud, mai 2009 (Ado) ISBN 978-2-7427-8367-0 : 13 €

4ème / 3ème Cheval – relation homme animal – relation enfant animal – liberté

peindre_le_vent_569_5« Quand les chevaux courent contre le vent, avec leurs queues et leurs crinières qui volent, je trouve qu’ils ressemblent à une succession de coups de pinceau de toutes les couleurs. Je les considère comme les artistes qui travaillent à embellir cette immense toile du plein air ».

Depuis la mort accidentelle de ses parents six ans auparavant, Maya est élevée par sa grand-mère paternelle, une femme très dure et autoritaire qui voue une haine féroce à sa belle-fille défunte. Les seuls souvenirs que Maya possède d’Ellie, sa mère, sont une photo d’elle dans une boite à chaussures ainsi que des petits chevaux en plastique avec lesquels elle joue en cachette. Le jour où sa grand-mère décède, Maya part vivre auprès de sa famille maternelle dans le Wyoming. Là, elle va vivre une vie bien différente de celle qui a été la sienne jusqu’à présent, une vie exaltante au contact de la nature et des grands espaces. Comme sa mère avant elle, Maya va connaître une relation fusionnelle avec les chevaux et retrouver Artemisia, la jument d’Ellie redevenue sauvage.

Ce livre superbe est un hymne à la liberté et à l’amour de la vie.

A garder pour le prix.

Hélène B.

Posté par colalg à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :